mercredi 13 décembre 2017

L'oiseau de mauvais augure


Grande attente pour cette enquête de Patrick et Erica: voir beaucoup plus Erica. J'ai eu un coup de cœur pour cette femme et depuis la fin du premier tome, mon plus grand regret est de ne la voir reléguée qu'au second plan.

La ville de Tanumshede va accueillir une émission de télé réalité qui vise à la dynamiser. L'une des participantes disparaît...
En parallèle, une femme meurt dans ce qui semble être un accident de la route, mais qui présente des éléments suspects. Voilà du travail pour Patrick et ses collègues!

Premières phrases: Il se souvenait surtout de son parfum. Celui qu'elle rangeait sur l'étagère de la salle de bains. Le flacon mauve scintillant à l'odeur lourde et sucrée. Adulte, il était un jour entré dans une parfumerie pour le retrouver et avait souri en découvrant le nom: Poison.

J'avais donc une grande attente et... j'ai été déçue! Erica est encore en arrière plan dans ce tome... Mais une lueur est apparue à la fin du livre, qui promet une véritable enquête d'Erica! 

Malgré tout, lire un roman de Camilla Läckberg est toujours aussi agréable. Patrick est un personnage intéressant: ni blanc ni noir, il nous montre son ambition, son obstination, son amour pour son métier, sa motivation. C'est une personnage que j'aime suivre, qu'il se trompe ou non. Bien sûr, il est parfois agaçant mais c'est ce qui arrive quand on a un penchant pour Erica et que Patrick la délaisse un peu pour le boulot (comme l'auteure d'ailleurs... grrr)

Comme d'habitude, nous suivons beaucoup de personnages secondaires dont Bertil Mellberg qui a rarement de la chance (cela changera-t-il dans ce tome? A vous de lire!) Il y a aussi une petite nouvelle! Une collègue motivée qui devra s'en sortir avec cette équipe aux caractères assez différents.

Le monde de la télé réalité m'a beaucoup captivée. Je n'aime pas ce genre d'émission même si, comme beaucoup, j'en ai regardé dans le passé. Et maintenant, j'ai cette curiosité non plus sur le contenu mais sur les coulisses. Ici, je suis servie! Entre le maire (ou ce qui y ressemble puisque nous sommes en Suède et non en France) qui cherche à persuader le conseil d'accueillir cette télé, jusqu'aux intentions du producteur et les off des candidats. Et pourtant, je trouve que si la critique est clairement là, Camilla Läckberg se concentre vraiment sur son histoire. J'ai particulièrement apprécié de suivre ces personnages qui se créent leur propre personnage devant la caméra, mais qui cachent bien des choses...

Nous avions aussi l'habitude d'avoir une histoire parallèle liée au tueur. Elle est effectivement présente mais beaucoup plus petite et pas moins intrigante pour autant... Elle est même complètement glauque et mystérieuse. De quoi nous interroger tout au long de la lecture! 

D'ailleurs je suis contente de ne pas avoir réussi à découvrir le coupable! Pourtant, je pense que j'aurais pu deviner, mais n'étant pas trop habituée aux histoires policières, je n'ai pas l'esprit très aiguisé! En même temps, c'est cool, je vis très bien ma lecture. 

Bref, encore une chouette lecture qui manque d'un soupçon d'Erica pour être parfaitement satisfaisant. Allez Patrick! Laisse un peu la place à ta femme! 

L'oiseau de mauvais augure
Camilla Läckberg
Actes sud, 2010 (Actes noirs)  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire