lundi 3 avril 2017

Louis Pasteur contre les loups-garous



Voici un livre que j'ai pris sur les étagères de la médiathèque, un peu par hasard et un peu parce qu'on m'avait dit du bien de cette auteure. Et puis, j'ai commencé à le lire... Et puis j'ai tellement adoré que je suis allée me l'acheter au Salon jeunesse de Montreuil et me le faire dédicacer.

Nous sommes à Paris le jeune Louis Pasteur entre à l'Institution royale Saint-Louis pour poursuivre ses études. Il pensait sans doute vivre
à 100% pour ses expériences scientifiques bien tranquillement, mais c'est sans compter d'étranges événements qui se déroulent la nuit et une jeune demoiselle qui est amoureuse de l'escrime.

Premières phrases: En ce 12 septembre, l'Institution Royale Saint-Louis, située entre la Sorbonne et l'Ecole de médecine, entamait pompeusement une nouvelle année scolaire 1842-1843. Le bâtiment bruissait au rythme de trois rentrées des classes: on accueillait d'abord les jeunes filles, puis les lycéens, et enfin, les étudiants en classe préparatoire.

Bon... Pas de suspense, je vous l'ai dit plus haut: j'ai adoré. Plus que ça, ce fut un véritable coup de cœur, le plus gros de l'année 2016. 

Du coup, comme à chaque fois pour mes coups de cœur, je ne sais plus trop quoi dire! Quand on aime un bouquin comme ça, c'est presque irrationnel! (Presque parce que bon, il est vraiment bon ce livre et il y a des arguments rationnels quand même). 

Ce qui m'a conquise en premier c'est l'écriture de Flore Vesco. Elle utilise un langage soutenu qui nous transporte au XIXème siècle facilement. De plus, on se sent vraiment comme Louis Pasteur qui vient de sa campagne et qui se retrouve entouré de ces gens de bonnes familles. Cela donne un ambiance élégante, dépaysante et il y a ce brin de sarcasme dans cette façon d'écrire qui me fait penser aux gens d'esprit de cette époque, ou de celle qui suit (Arthur Conan Doyle, Stendhal, Flaubert, etc.) 

Parce que oui, Flore Vesco dépose énormément d'humour dans son texte. J'ai beaucoup ri en lisant ce livre. J'ai ri parce que Louis est complètement déconnecté de la société. Il ne pense qu'à ses recherches et lorsqu'il répond à un personnage, il y a toujours un décalage. Il n'a pas trop de filtre et il dit ce qu'il pense, mais ce qu'il pense est souvent logique. Or la société de l'époque n'est pas forcément logique... Et donc, nous avons le droit à des dialogues tellement savoureux!

Mais cet aspect de Louis n'amène pas que du rire. Lors de ses échanges avec Constance, notamment, il peut se montrer tellement attendrissant! Il est difficile de se montrer indifférente devant ce personnage. Bon, vous l'avez deviné, j'aime beaucoup beaucoup beaucoup Louis Pasteur! C'est mon personnage préféré de ce roman et j'étais très triste de devoir refermer ce livre et de le quitter. 

Constance n'est pas non plus la dernière de ma liste de personnages favoris. Une jeune fille courageuse, qui est la seule à voir Louis Pasteur avec un autre regard. (Il faut pourtant dire qu'il est bizarre ce garçon au premier regard) Elle est d'autant plus intéressante qu'elle se cherche un peu dans ce roman. Doit-elle suivre les préceptes de la société et se trouver un bon mari? Ou peut-elle essayer de faire ce qu'elle a envie vraiment au risque d'être la risée de Paris et de sa famille? Ces questions pourraient être balayées rapidement, ou trop longuement (suite à des pages et des pages d'introspection et de plaintes), mais non c'est traité avec un équilibre parfait. Parce que finalement ces questions ne sont pas si bêtes que ça! Cet équilibre est présent en arrière tout au long du roman.

Et puis, il y a l'aventure! Ces enquêtes nocturnes, ces expériences scientifiques, ces combats... Beaucoup de choses dont je ne parlerai pas puisqu'il faut les vivre! 

J'ai l'impression d'oublier de parler de tellement de choses et pourtant je ne sais pas quoi dire d'autres à part : Lisez ce livre!!!

Et je m'arrête là! 

Louis Pasteurs contre les Loups-Garous 
Flore Vesco
Didier jeunesse, 2016


6 commentaires:

  1. Oh tu me donnes vraiment envie de découvrir Flore Vesco! Je n'ai toujours pas mis le nez dans son oeuvre, que ce soit dans celui-ci ou dans "De Cape et de Mots" qui a également eu énormément d'échos positifs... Tu l'as lu? Merci pour ton avis, je le rajoute dans ma wishlist! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii! La chronique de "De cape et de mots" va arriver! Pareil, j'ai adoré! Moins que celui-ci mais c'est quand même du haut niveau! :)

      Supprimer
  2. Ah là là, mais qu'est-ce qu'il était bien ce roman ! J'ai littéralement adoré et j'espère bien qu'on aura d'autres aventures de la société secrète !!

    RépondreSupprimer
  3. Tiens, je ne connais pas du tout ; ni l'auteure, ni ses albums. Et voici que ta chronique me mets l'eau à la bouche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ce n'est pas un album mais un roman! Mais quel roman! <3

      Supprimer