mardi 13 décembre 2016

Génération K


Aujourd'hui, je parle d'un livre tout rouge! C'est un livre que j'avais très envie de découvrir puisque j'avais adoré les Autodafeurs de cette auteure. (Bon il faut vraiment que je lise le dernier tome, mais si je ne l'ai pas encore lu c'est à cause du syndrôme "Jeneveuxpasterminerunesériequejadore") 

Trois jeunes se retrouvent embarqués dans une histoire incroyable. Ils menaient leur petite vie (presque) normale quand ils se retrouvent traqués par diverses personnes à cause de leur ADN exceptionnel.

Premières phrases: Prologue - Une vingtaine d'années plus tôt... fin mars. Roumanie. Village de Brasov
Entre l'ombre des remparts du château de Bran et Brasov, un camp de Tziganes se dresse à l'écart des habitations. Cela fait des siècles que ces familles sont installées là, leurs caravanes font partie du paysage, pourtant c'est comme si un mur les séparait des habitants du village. 

Alors alors? Ce roman? J'ai vu que des gens étaient déçus. Moi non. Je crois que les gens attendaient une histoire dans la lignée des Autodafeurs mais Marine Carteron (ici Karteron) nous a surpris en changeant de style d'histoire. Ce roman est beaucoup plus noir. Dans ce roman, on frissonne de peur, on se choque (en tout cas moi) de certaines scènes assez violentes. Ils sont loin Auguste et Césarine Mars! 

Je n'attendais pas une histoire comme les Autodafeurs, et je suis bien rentrée dans l'histoire. C'est intrigant dès les premières pages! Mais je peux aussi vous dire qu'à la fin de ce tome, je me pose encore beaucoup beaucoup de questions! Maligne la Marine! Je vais être obligée de lire le tome 2! L'auteure entretient le mystère, nous lâche des informations de temps en temps et laisse ses personnages se dépêtrer des situations sans vraiment les aider. Marine Carteron est devenue une tortionnaire de personnages! 

J'ai aimé retrouver de l'humour. En même temps ça fait du bien quand la tension est à son comble! Le personnage de Kassandre en particulier est savoureux à ce niveau-là! D'ailleurs il est savoureux à tous les niveaux, j'ai tellement aimé la suivre et surtout, j'avais hâte de revenir la voir quand les chapitres parlaient des autres personnages. Je suis certaine qu'en vrai, elle m’insupporterait vraiment! Mais dans ce roman, elle m'a fait rire! Elle est en décalage complet avec absolument tout le monde, que ce soit sa famille d'aristocrate ou avec les autres. 

J'ai beaucoup aimé les deux autres personnages. Georges aussi m'a fait rire, mais surtout à ses dépens! Il est tellement ridicule parfois! Mais je précise que c'est ce que voulait l'auteur. Ce personnage n'est pas du tout ridicule par un éventuel côté caricatural. Et puis il y a Mina qui illumine le roman. Je ne saurais pas trop expliquer pourquoi... Son caractère peut-être... Elle est calme, réfléchie (le contraire de Kassandre d'ailleurs), elle apaise le lecteur et les autres personnages! Par contre ce qu'il lui arrive n'est pas joli joli! C'est même sacrément flippant! 

Bon ça va comme ça? Je vous en ai assez dit pour que vous alliez voir de vous-même de quoi il retourne? Honnêtement, c'est un bon roman. J'ai passé un agréable moment, même si certains trucs sont carrément glauques! Mais bon... il parait que c'est pire dans le second tome alors il faut s'y habituer! 

Bref, je conseille! 

Génération K
Marine Carteron
Rouergue, 2016 (épik)


2 commentaires:

  1. Un grand merci pour la lecture et le commentaire.
    Je suis soulagée de voir qu'on peut apprécier les Autodafeurs ET Génération K. Ce que tu dis sur la déception des lecteurs est vrai : ceux qui attendaient une "suite" des aventures de Gus et Césarine ont été déçus. Mais c'est un autre livre, adressé à un public plus agé et tu as parfaitement su l'expliquer.
    Un grand merci à toi.
    Plein de bisous
    Marine Karteron

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai acheté !! Je reviendrai te dire ce qu'il en est quand je l'aurai lu (mais pas de suite, parce que je l'ai oublié chez mes parents... :/)

    RépondreSupprimer