mardi 6 septembre 2016

Un éclat de givre


Après avoir lu La voie des oracles, j'avais très envie de découvrir Estelle Faye avec un autre de ses romans. Et avant d'aller me balader aux Imaginales d'Epinal, j'ai vu une des vidéos d'Elphriya sur Youtube où elle expliquait à quel point ce roman était formidable. Elle est très convaincante et c'est ainsi que je suis repartie d'Epinal avec Un éclat de givre et le tome 2 de la voie des oracles

Dans un futur post apocalypse, Paris est devenue une ville totalement différente de celle qu'on connait actuellement. Chet est un chanteur de jazz dans les bars et cabaret de Montmartre. Un jour, il est contacté par un homme mystérieux qui lui propose de l'aider pour une mission spéciale...

Premières phrases: 1 - Le chanteur de jazz
Certains soirs, dans ma loge, je me laisse emporter par mon rituel, assouplissement, vocalises, costume, maquillage... J'oublie, en vrac, le fond de teint qui coule, la peinture qui pèle sur les murs, les relents de vieille sueur qui imprègnent ma robe, la chaleur étouffante que le ventilateur brasse sans conviction. Pendant quelques minutes, à peine un songe, je me crois revenu au temps d'avant. A cette époque que je n'ai pas connue.

Je pourrai copier tout le roman comme ça car je trouve que l'écriture d'Estelle Faye est tellement belle! Je pense que c'est le point central de mon appréciation. J'ai beaucoup aimé cette lecture et j'ai adoré cette écriture tantôt poétique, tantôt nerveuse! J'aimerai pouvoir mettre des mots sur ce passage de course poursuite où les phrases sont si saccadées que j'avais l'impression de courir avec le personnage! Que ce soit les virgules, les points ou le tonalité des phrases, c'est époustouflant! C'est aussi un livre à lire à voix haute! 

Bon, vous avez maintenant compris que j'ai beaucoup aimé ce roman! 

D'abord le cadre! Je ne suis pas une parisienne, mais je m'y suis baladée un petit peu et j'étais contente de retrouver certains quartiers de ma connaissance. Sauf que là, l'auteure nous expose un Paris très différent. Il suffit de regarder la magnifique couverture d'Aurélien Police qui montre le Sacré Cœur envahit par la nature. Ce Paris post apocalyptique n'est pas si mauvais que l'on pourrait penser pour un roman de ce genre. Ce Paris-là renait de ses cendres. Bien sûr tout n'est pas rose dans cette société! Néanmoins, il est assez complexe pour me donner envie de tourner les pages et arpenter les rues aux côtés de Chet. 

L'histoire? Ce n'est pas le plus important à mon avis. C'est une sorte d'enquête qui peut tourner au thriller à certains moments. J'ai été stressée par certaines situations. Néanmoins, l'intrigue est plutôt basique et je trouve la révélation finale assez énorme, pas forcément crédible d'ailleurs! Mais cela n'a en rien gâché ma lecture! 

Les personnages? Bah nous suivons surtout Chet. C'est un personnage particulier et original puisqu'il se transforme en femme pour ses spectacles et c'est bien la première fois que je vois un personnage faisant ce genre de métier. De plus, il peut être attiré par les hommes et les femmes indifféremment et chose extraordinaire (alors que ça ne devrait pas être, extraordinaire) cela est totalement normal pour les gens qu'il côtoie! Donc, dans le futur, les gens ont d'autres préoccupations bien plus importantes que de connaitre la vie sexuelle de leurs voisins. Si seulement ça pouvait être le cas en 2016! Bref, c'est anecdotique mais ça change de ce qu'on lit d'habitude. En tout cas ce Chet, je l'ai adoré! Il est difficile à décrire. D'un côté il se pose beaucoup de questions sur lui-même, sur sa vie, il repense souvent à son passé (à mon plus grand plaisir d'ailleurs) et de l'autre il vit au jour le jour. Il a envie de faire quelque chose, il le fait. Il ne se pose pas de question, il le fait. Et c'est chouette. Il parait être un personnage simple et finalement on découvre qu'il est complexe. Enfin c'est vraiment difficile d'en parler! 

J'avais envie de parler de Galaad aussi! C'est le compagnon d'aventure de Chet. Ils vont s'aventurer ensemble dans des quartiers pas très fréquentables pour remplir la mission. Comme le roman est écrit du point de vue de Chet, nous apprenons à connaitre Galaad en même temps que lui. C'est assez bizarre car Chet ne pose pas vraiment de questions personnelles, voire pas de questions du tout. Du coup, nous ne savons de ce personnage que ce que nous voyons à travers les yeux du héros. D'ailleurs, si je ne me trompe pas, il me semble que nous ne connaissons même pas le nom de Galaad car ce prénom lui est donné d'autorité par Chet. Tous les autres personnages sont aussi étranges qu'intrigants. Je vous l'ai dit, nous rentrons dans une ambiance vraiment très étrange.

J'ai beaucoup aimé le fait que nous ne connaissions pas tout des personnages. Nous nous concentrons sur l'histoire, sur le cadre, sur l'ambiance. Nous avons le droit à des bribes de vie de Chet, à ce qu'il s'est passé pour que le monde ressemble à ce qu'il est (et d'ailleurs, ce n'est pas toujours aussi bien expliqué dans les romans post-apocalyptique et c'est dommage). Nous avons le droit de voir les personnages secondaires par les yeux de Chet et tant pis pour nous s'il n'est pas objectif.  

Bref, j'ai vraiment aimé cette lecture. L'écriture est sublime, le cadre et l'ambiance m'ont envoû. C'est une roman à relire pour en découvrir d'autres secrets. Et l'objet est magnifique

Un éclat de givre
Estelle Faye
Les moutons électriques, 2014

10. Une ville en ruine
 

1 commentaire:

  1. En ben, quelle chronique ! Comment ne pas avoir envie de lire ce livre après ça ? Je comprends mieux pourquoi, tu m'as parlé d'elle il y a pas longtemps ;) merci.

    RépondreSupprimer