mercredi 4 février 2015

Le ciel nous appartient


Il y a des lectures qui nous attrapent comme ça l'air de rien. Sur l'étagère des nouveautés de ma bibliothèque, j'ai trouvé ce livre. Je l'ai pris car la couverture est très belle et parce que j'aime la maison d'édition. Mais je ne savais pas encore dans quoi je me lançais...

Sophie a été trouvée dans un étui de violoncelle, dérivant sur la Manche, par Charles Maxim, un célibataire trentenaire et érudit, qui décide de la garder après avoir appris que cette petite n'avait plus de parents suite à un naufrage. Mais les services d'aide à l'enfance ne voient pas d'un très bon œil le fait qu'un homme seul puisse élever une fille de cette façon. A ses 12 ans, ils décident de l'envoyer en orphelinat. Mais Sophie est sure que sa mère n'est pas morte et décide de suivre une piste pour la retrouver, piste qui l'amènera avec Charles à Paris.

Premières phrases: Au matin de son premier anniversaire, un bébé fut découvert dans un étui à violoncelle, flottant au beau milieu de la Manche. 
C'était le seul être vivant à des kilomètres à la ronde. Le bébé, quelques chaises et la proue d'un bateau sombrant dans l'océan: rien d'autre à l'horizon.

Si je lis autant de littérature jeunesse, c'est pour trouver des petits bijoux comme celui-là de temps en temps! Ce livre est de la poésie matérialisée! L'écriture est d'une beauté folle tout en étant accessible aux enfants. Les mots sont justes. L'humour est présent et m'a fait sourire et rire à de nombreuses reprises! 

J'ai tellement aimé cette lecture que j'aurais pu copier des citations à toutes les pages, chose que je ne fais jamais. Je vous mettrai celles du début pour ne pas gâcher votre lecture si jamais vous décidiez de le lire (et j'espère ardemment que vous le ferez). 

Les personnages sont tellement attachants! Nous avons Sophie, une fillette à part, éduquée par un monsieur excentrique qui se sert de livres comme assiettes! Et puis il y a les danseurs du ciel qui nous entraînent sur les toits de Paris et qui m'ont donné le vertige quelquefois.

Bref, lisez ce magnifique livre! Je l'ai refermé tout à l'heure avec les larmes aux yeux! C'est vraiment une belle histoire! J'espère que ce livre sera lu par un maximum de personnes car il le mérite vraiment!

CITATIONS:

-- Cette enfant est sous ma responsabilité. Est-ce bien clair?
-- Mais c'est une enfant! Et vous êtes un homme! 
-- Vos dons d'observation sont prodigieux, ironisa Charles. Vous faîtes honneur à votre opticien.
-- Mais qu'allez-vous faire d'elle? "
Charles prit un air perplexe. 
"Je vais l'aimer, dit-il. Cela devrait suffire, à en croire les poètes que j'affectionne."


***

"Charles était parfait. Charles avait les cheveux de la même couleur que la rampe d'escalier, et des yeux pleins de magie."

***

"Toutefois, il respirait la bonté là où d'autres se contentaient d'oxygène, et la courtoisie coulait dans ses veines. S'il venait à heurter un réverbère lorsqu'il marchait en lisant, il ne manquait pas de s'excuser et de s'assurer que le réverbère était indemne."


Le ciel vous appartient
Katherine Rundell
Les Grandes Personnes, 2014



3 commentaires:

  1. Je ne peux que le lire après une aussi bonne chronique :)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne lis que ta conclu, mais ce que tu m'en avais dit m'avait déjà convaincue !

    RépondreSupprimer
  3. Très belle critique pour un très beau blog! :) Je reviendrai! ;)

    RépondreSupprimer