lundi 13 octobre 2014

Frangine


J'ai beaucoup entendu parler de ce roman alors ça m'a rendue curieuse.Et en plus, il rentre dans des challenges de lecture!

C'est la rentrée et Pauline rentre au lycée. Elle et son frère Joachim ont deux mamans. Si ça n'a jamais dérangé la vie sociale de son frère, Pauline a des soucis d'intégration au moment de remplir la case "Profession du père" sur la petite fiche que font remplir les professeurs. C'est le début des ennuis.

Premières phrases: Le pays des bisounours
Ma soeur est entrée dans ma chambre. C'était quelques jours après la rentrée. Elle s'est assise sur mon lit. Elle m'a regardé très sérieusement, a coincé sa mèche de cheveux derrière l'oreille et m'a demandé:
- Joachim, à quel moment tu as réalisé qu'on ne vivait pas au pays des Bisounours?

Ce roman nous montre la vie d'une famille complète. Nous suivons Joachim et Pauline pour leur rentrée au lycée, mais aussi le quotidien de leurs mères qui ont elles aussi leurs problèmes d'adultes. C'est une vision vraiment sympathique. Les points de vue des différents personnages nous donnent une idée de l'ensemble.

C'est Joachim qui raconte l'histoire. Il crée ce roman en écrivant son point de vue mais aussi ceux de sa famille. C'est assez compliqué à expliquer mais il le fait très bien lui-même dans les premières pages du livre.

Cette histoire m'a touchée, puis choquée et scandalisée. Elle m'a aussi adoucie parfois. La solidarité entre les membres de cette famille est formidable. Même s'ils ne se comprennent pas toujours (il y a quand même deux ados dans la maison), ils arrivent à se consoler, se rassurer, s'aimer, s'amuser, s'aider. C'est vraiment touchant car c'est la vision d'une famille normale. Alors bien sûr, les "autres" disent que deux mères dans un seul foyer est anormal, étrange aussi. C'est le thème du livre. Et ce roman nous montre le contraire: une famille harmonieuse, avec quelques soucis comme dans toutes les familles, où les membres sont heureux. Et s'ils ont des passages de déprime ou tristesse, ce n'est surement pas à cause de leur famille. Le thème est très bien mis en scène.

En bref, ce livre ne m'a pas procuré le coup de coeur que beaucoup d'autres ont eu, mais je le trouve vraiment bien écrit, bien construit et très touchant.

Frangine,
Marion Brunet
Sarbacane, 2013 (Exprim)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire