samedi 10 novembre 2012

Théa pour l'éternité



          Regardez-moi cette jolie couverture! Elle ne vous donne pas envie? Moi j'ai l'impression de me retrouver chez Blanche Neige. Cette couverture est l'une des raison pour laquelle j'ai lu ce livre. Mais l'histoire est également très intriguante.

          Théa est amoureuse depuis l'enfance de son voisin Théo. Même leur prénom son lié! Mais le problème c'est qu'il la considère comme sa meilleure amie et rien d'autre. Le jour où il sort avec la poupée Barbie du lycée, elle se met dans une colère noire et frappe cette poupée en criant qu'elle voudrait que le temps s'arrête. Parce qu'il y a autre chose dans la tête de Théa : elle ne veut pas vieillir. Sa mère est une ancienne présentatrice télé qui lui a mis dans la tête que vieillir est le pire mal de l'humanité. Cependant, le jour de cette bagarre, un étrange scientifique est présent dans le lycée. Il est à la recherche d'un cobaye jeune qui voudra bien suivre un traitement pour arrêter le vieillissement du corp. Théa semble être la bonne personne pour ces expériences et elle accepte rapidement avec la bénédiction de sa mère.

          C'est une histoire assez étrange. Cette Théa est en pleine crise d'adolescence et ça se voit tout de suite. On découvre beaucoup de colère dans son esprit. Elle a 16 ans et assez immature à mon avis. Et pourtant, ce docteur lui propose de faire une expérience qui peut complètement changer sa vie. Mais comment peut-on faire ce genre de décision à cet âge-là? Surtout quand la mère est obsédée par la jeunesse! On voit bien que le problème de départ est important. Et cela donne évidemment très envie de lire la suite pour savoir ce qui va arriver à cette jeune fille. Bien entendu, ça serait trop facile si l'expérience était parfaite, mais je ne vous en dis pas plus.

          Inventer cette histoire de jeunesse éternelle m'a mis mal à l'aise très rapidement. Florence Hinckel nous montre une version très extrème de la chirurgie esthétique. Jusqu'où les hommes peuvent aller pour paraitre plus jeunes et plus beaux. Elle nous fait réfléchir sur ces pratiques, et notament sur la chirurgie sur les adolescents. Plusieurs effets secondaires sont assez effrayants, sans compter les effets psychologiques que ça peut apporter. C'est un récit très intelligent. Les opinions de chacuns des personnages sont bien expliquées et argumentées. Après le roman, l'auteure écrit pourquoi elle a écrit ce livre et pourquoi elle a utilisé tel ou tel élément dans son récit. Je trouve toujours ça très intéressant quand les auteurs s'expliquent à la fin. Cela donne un autre regard sur le livre qu'on vient de finir.

          La fin ne m'a pas beaucoup plu par contre. J'aurais aimé que ça se termine différemment! Mais je vous conseille tout de même de lire ce récit un peu étrange.

Théa pour l'éternité,
Florence Hinckel,
Syros, 2012 (Soon)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire